Competition documentaire

Compétition Documentaire

La part du diable de Luc Bourdon. 102 mn

 

Inédit en France

Produit à l’ONF par Colette Loumède, le film propose un regard singulier et nouveau sur une période charnière du Québec, des années 1967 à 1980, à l’aide d’extraits de films signés par les plus grands cinéastes de l’époque et tirés de la collection de l’ONF

Dans un geste d’une rare poésie, avec l’aide de son complice Michel Giroux au montage et de Catherine Van Der Donckt à la conception sonore, Luc Bourdon se penche sur l’histoire et le territoire québécois. Il montre avec cohérence, à grand renfort d’extraits de près de 200 films de la collection de l’ONF, les dessous d’une décennie (1967-1980) au cours de laquelle le Québec s’est profondément transformé, des changements qui auront un écho dans toute la francophonie d’Amérique du Nord. 

Le Choc migratoire 

d'Helene Magny-Inédit en France

 

« Choc migratoire » s'intéresse aux défis de l'intégration des immigrants au Québec, les difficultés et les obstacles. Une incursion au sein de la DPJ permet de comprendre comment ces nombreux écueils sont vécus à l'intérieur même des familles.

Le vieil âge et l’espérance

de Fernand Dansereau- 75 mn 

Inédit en France

 

Le vétéran Fernand Dansereau a déjà prouvé que ni l’humour ni la joie (Le vieil âge et le rire, 2012), ni la sexualité (L’érotisme et le vieil âge, 2017) ne disparaissent avec le temps. Et qu’en est-il de l’espoir? Lorsque le passage des années entraîne la perte de facultés physiques et mentales, comment anticiper, désirer et apprécier tout ce que l’existence a encore à offrir? Le vieil âge et l’espérancedonne certes la parole à plusieurs spécialistes de la santé, mais également à des philosophes, et d’abord et avant tout aux individus eux-mêmes, riches d’une sagesse précieuse.

Un homme sage-femme

de Martine Asselin-64mn-Inédit en France

Louis Maltais aime les défis. À 27 ans, cet ex-artiste de cirque débute sa formation pour devenir le premier homme au Québec à exercer le métier de sage-femme. Sur quatre ans, le film accompagne Louis dans un véritable parcours initiatique. Au- delà de la pratique sage-femme, on y raconte une histoire universelle: celle de la transformation profonde d'un individu qui, malgré les épreuves, le doute et les préjugés, est déterminé à vivre sa passion.

Ziva Postec. La monteuse derrière le film "Shoah"

de Catherine Hebert-98 mn

2018 a vu s’éteindre l’auteur d’une des œuvres les plus monumentales de l’histoire du cinéma : Claude Lanzmann. Restée dans l’ombre du géant, la monteuse de Shoah Ziva Postec a pourtant été une collaboratrice essentielle au projet, consacrant six années de sa vie, de 1979 à 1985, à chercher la construction et le rythme justes à donner aux 350 heures de pellicule dont elle disposait pour raconter "le processus de l’anéantissement". Ce travail de titan, douloureux et nécessaire, Postec le raconte à la caméra de Catherine Hébert, révélant l’impact profond du film sur sa vie personnelle. Enrichi d’images inédites du tournage de Shoah, Ziva Postec est le portrait émouvant d’une artiste dont la reconnaissance fut éclipsée par la figure écrasante de son collègue masculin.

  • Page-festival-cinéma-québécois
  • Twitter-page-festival-de-cinéma-québ
  • Youtube-festival-cinema-québécois

Tous droits réservés

2018 Festival de cinéma québécois de Biscarrosse

Organisé par l'association Amitié France Québec.Créé avec Wix.com